Lundi, 20 novembre 2017
Contact |  Plan du site |  Recherche
Accueil » F.A.Q. » La réaction de l'Eglise Orthodoxe
Le point de vue des Eglises Orthodoxes


Quelques lecteurs peuvent ne pas comprendre la nature décentralisée de l’organisation des Églises Orthodoxes.
Tandis que le Patriarche de Constantinople se voit reconnaître la Primauté sur les autres Patriarches, cette primauté n’implique en aucune façon des responsabilités de contrôle. Chacun des autres Patriarches est indépendant et a le droit d’administrer son domaine selon son inspiration, selon les canons et les traditions de l’Église Orthodoxe.

Parce qu’il n’y a aucune autorité centralisée, les Orthodoxes requièrent un synode pour prendre des décisions relatives à des sujets importants de la Foi. Les Evêques individuellement font un rapport à l’un des Patriarches, et ces Corps sont administrés comme des Sièges distincts.
Ainsi, les Églises Orthodoxes (qui sont Catholiques, aussi) n’ont pas de hiérarchie ecclésiastique unifiée.

En ce qui concerne La Vraie Vie en Dieu, la plupart des Évêques préfèrent se maintenir dans une attitude attentiste.
Le rédacteur d’un des journaux de l’Église Orthodoxe de Grèce déclare que Vassula "se serait éloignée" de sa propre volonté, de l’Église sur la forme si ce n’est sur le fond. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Vassula ne s’est pas "éloignée" d’elle-même. En fait, Vassula maintient sa position dans l’Église Orthodoxe en ayant un Prêtre Orthodoxe comme confesseur, et elle continue à recevoir le Sacrement Orthodoxe de la Sainte Communion dans l’Église Orthodoxe, très régulièrement.

De même, la désinformation qui circule contre La Vraie Vie en Dieu inclut une déclaration selon laquelle, parce que Vassula a reçu la Sainte Communion dans l’Église Catholique Romaine, elle se trouverait en situation de violation des Canons Orthodoxes.
En effet, ces Canons interdisent aux Orthodoxes de recevoir l’Eucharistie d’une Église que les Orthodoxes ont excommuniés ("anathème"). Cela avait été historiquement le cas entre les Églises de Rome et de Constantinople, avec l’excommunication mutuelle consécutive au FILIOQUE, mise en vigueur par le Pape Léon IX et par le Patriarche Michel de Constantinople, en 1054 après J.-C.

Cependant, à l’heure actuelle, ces deux églises ne sont plus EXCOMMUNIÉES L’UNE DE L’AUTRE !
Le 7 décembre 1965, tant le Pape Paul VI que le Patriarche de Constantinople Athenagoras, ONT LEVÉ l’excommunication l’un envers l’autre, et en conséquence, l’Église Catholique Romaine permet maintenant aux Orthodoxes de recevoir l’Eucharistie (le Canon 844 §3).

Malheureusement, la plupart des Évêques Orthodoxes n’appliquent pas la réciprocité en refusant d’accorder la Sainte Communion aux Catholiques Romains qui sont en bon accord avec leur Église.

Les Clergés orthodoxes se considèrent comme les «  gardiens de la Vraie Foi » et donc ils croient probablement que partager leur Sainte Eucharistie avec des Catholiques Romains pourrait en fait être perçu comme une trahison de la vraie Foi.
Ainsi des différences dogmatiques existent entre les deux Églises sœurs ("l’Eglise de l’Est vs l’Eglise de Ouest"). Des discussions mutuelles continuent entre les deux, à une allure extrêmement lente, le point de désaccord le plus "délicat" étant la question de l’autorité du Pape pour contrôler ou non les affaires des Patriarcats Orthodoxes.
Néanmoins, le fait est que l’excommunication mutuelle entre les Eglises de l’Est et de l’Ouest a été levée par les deux Églises !

Certains peuvent se demander si Paul VI et Athenagoras avaient le pouvoir de lever l’excommunication de leur propre autorité ecclésiastique individuelle … la réponse est affirmative : le Patriarche Athenagoras était le successeur légitime du Patriarche Michel et le Pape Paul VI était le successeur légitime du Pape Léon IX. Donc, selon les Canons Apostoliques, tant le Patriarche Athenagoras que le Pape Paul VI avaient l’autorité légitime pour lever l’excommunication mutuelle. Et c’est exactement ce qu’ils ont fait le 7 décembre 1965 !
La décision du Patriarche Athenagoras de lever l’Excommunication de l’Église Romaine a été réaffirmée par son successeur, le Patriarche Dimitrios, qui a ordonné qu’ "un Orthodoxe pourrait recevoir la Sainte Communion d’un Prêtre Catholique".

Pourtant, il apparaît que la politique de l’Eglise se heurte au Désir de Dieu qui est que nous soyons tous UN [1].
Les Évêques Orthodoxes tardent à accepter la levée de l’excommunication et ils ont fait pression [2] sur Bartholomé I, l’actuel Patriarche Orthodoxe de Constantinople, pour prendre ses distances avec l’Église Romaine.
Néanmoins, l’ancienne excommunication reste officiellement levée, conformément aux Canons de l’Église !

Les Orthodoxes n’adhèrent à l’infaillibilité d’aucun Patriarche ou Évêque. Ils doivent tous suivre les Canons et la tradition de l’Église. Donc, si certains Évêques Orthodoxes interdisent à leurs fidèles de recevoir l’Eucharistie Catholique, sur quel canon basent-ils leur jugement ? Pourquoi serait-ce mal pour un Orthodoxe de recevoir la Sainte Communion d’un Prêtre Catholique ?
Pour que les Églises Orthodoxes d’un seul corps approuvent La Vraie Vie en Dieu, il faudrait probablement un synode mondial … comme cela est arrivé pour la dernière fois au huitième siècle après J.-C.

L’auteur croit que seule une intervention divine causerait le rassemblement de l’Eglise orthodoxe dans un Synode Panorthodoxe pour approuver La Vraie Vie en Dieu !

Jim Peters
2 décembre 2008

[1] Jean 17, 11 ; Jean 17, 21-22.

[2] Newsweek Magazine, le 3 novembre 1997 : "mais le langage direct de Bartholomé peut avoir moins à faire avec l’œcuménisme chrétien qu’avec la politique de l’Église Orthodoxe. Ces confrères ne sont pas appelés Byzantins pour rien. Il y a beaucoup d’évêques dans les Eglises Orthodoxes de la Grèce, de la Russie et ailleurs qui croient qu’il est déjà trop amical avec Rome."

Autres articles de la même Rubrique :
2. Annonce du Patriarcat Oecuménique