Dimanche, 26 mai 2019
Contact |  Plan du site |  Recherche
Accueil » Vassula » Quelques messages
AUJOURD'HUI, TU M'AS COURONNE DE GLOIRE
Mon Bien-aimé est descendu jusqu’à ma chambre
pour me presser sur Son Sacré Cœur
et m’emporter avec Lui,
chevauchant les vents ;
je suis à mon Bien-aimé
et mon Bien-aimé est à moi
pour toujours.

Aujourd’hui, les Yeux de mon Bien-aimé
sont dans le plus profond chagrin,
et Sa Tête repose sur mon épaule.
"Fontaine d’Eau Vive",
qui T’as causé tant de chagrin


Ce sont les Miens, les Miens mêmes... Je suis tellement épuisé ; Mon chagrin est insondable ; Je ne peux te dissimuler Ma détresse, Vassula... Plus rien ne peut être caché entre nous, depuis que Je t’ai placée si près de Moi.

Ecoute maintenant ce qu’a à te dire ton Bien-aimé : Celui qui t’a créée, ton Créateur et Divin Père a décidé d’élever ton âme à Lui.

Je n’en fais pas de secret, oui ! Mon Père S’est mis debout, Son cri a résonné en chaque oreille céleste. Il S’est mis debout pour te reprendre à Lui, Celui qui t’a nourrie paternellement et qui t’a guidée, t’offrant en cadeau à l’humanité. Etant Dieu, Il ne manque pas de voir ton innocence ; étant Dieu, Il ne voit pas comme voit l’humanité, et Je te le dis, Il S’est levé [1] ; Il S’est levé car la tyrannie qu’ils t’infligent a surpassé toutes mesures mises ensemble... Je te pose la question : "veux-tu que ton Père du Ciel t’arrache aux mains et aux lèvres mensongères des tyrans ?"

Seigneur,
n’ai-je pas fait un pacte avec Toi ?
J’ai fait un pacte que durant
les trois premiers jours de ma vie, mes yeux ne voient pas ;
j’avais fait un pacte
avec mon Créateur et Bien-aimé,
de demeurer dans l’obscurité, interdisant à mes yeux
de voir le soleil dans sa gloire
et à la lueur de la lune de m’éclairer,
afin que je puisse accomplir ma mission
jusqu’à la fin et Te glorifier.


Ma Vassula, Je te demande à nouveau : "veux-tu prolonger tes souffrances sur terre, Mon enfant, ou veux-tu te réveiller dans le matin de Ma Lumière, dans Notre embrassement, entourée de milliers de voix angéliques où t’entoureront la sécurité, la gloire et la Douceur-même ?"

Ah ! mon Dieu,
mon âme a soif de Toi,
mon âme languit de Toi.

Maintenant, je pourrais dire simplement :
"Viens ! viens me secourir
pour que je jouisse pour toujours de Ton intimité."

En moi, mon âme fond
d’amour pour Toi.
Mon esprit pourrait à tout moment succomber dans Tes Mains
et, si je le voulais, je pourrais être
sur le chemin de la Maison de mon Dieu,
parmi les cris de joie et de louanges
et une multitude exultante.
Je pourrais être avec le Dieu de ma joie !
Mais je veux être un objet
de mépris parmi les morts
et leur tyrannie pestilentielle à mon égard.
Je ne suis pas sans Père, Tu es avec moi.

Les Ecritures disent : "si un homme est innocent,
Toi mon Sauveur, Tu le délivreras".
Tu as maintenant donné à ma main
le libre choix pour que je choisisse.

Très Saint,
alors que je ne veux rien pour moi-même,
c’est Toi qui m’as dotée de la vie,
avec joie, m’attachant à Toi.

Et c’est Toi qui as veillé avec une tendre attention sur chacun de mes souffles,
et ainsi, le Chant que Tu veux chanter peut continuer à être chanté
pour la liberté de nombreuses nations,
et Tu peux continuer à jouer sur Ta harpe, mon Dieu,
car à la fin, la Bête viendra en tremblant se tapir devant Toi.
Utilise-moi comme un objet de mépris
et place-moi toujours là
où dominent l’obscurité et le désordre,
et là où la clarté-même est comme les plus noires ténèbres.


Mais ils sont en train de te molester !

C’est pour Ta plus grande Gloire ! Que cela soit ! Qu’ils me molestent...

Alors, Ma fille, qu’il en soit selon ta volonté ; Je te bénis dans Notre Sainteté Trinitaire. Mais, dis-Moi : que dois-Je faire si Mon Père Se lève à nouveau ?

Rappelle-Lui notre pacte, Seigneur...

A cela, Mon propre Cœur fond... Mon reste, J’en sauverai beaucoup par ta misère-même, par ta générosité ; mais souviens-toi, chacun de tes mouvements qui M’honorent vient de Moi... Aussi, évite toute tendance à t’estimer toi-même... Sois patiente pour un tout petit peu de temps encore. Ai-Je jamais vu une misère ayant besoin d’amour, sans lui donner Mon Cœur ? Vois, Je suis ton Ami ;

nul ne peut dire : "le Seigneur nous impose Ses ordres..."

Et à toi, Ma fille, Je dis : "Je suis heureux que tu n’aies pas rompu ton pacte avec Mon Père. J’utiliserai ta générosité pour bénir chaque homme sur la terre et pour déverser Ma Miséricorde avant le jour du désastre. Je répandrai un esprit de gentillesse et de prière. Je te le dis, Moi le Seigneur, Je te transformerai en une Forteresse. Par Ma puissance, Je te rendrai forte.

Ah ! Mon Cœur Se réjouit en toi ! Laissons nos yeux se rencontrer et fêter dans cette joie ! J’en ramènerai beaucoup à Moi ; ceux qui ont été égarés retourneront finalement à Moi..."

Viens, appuie-toi sur le Dieu de ta Joie ! Ne perds jamais courage ; souviens-toi, Moi aussi lorsque Je fus condamné et que l’on Me donna Ma Croix à porter, Je suis tombé sur le même sol qui vous porte tous, mais J’ai été élevé pour compléter Mon Oeuvre. Alors, apprends de ton Sauveur. A la fin, le gain sera le tien... Le souffle de l’Omnipotence t’élèvera à nouveau ; de tes supplices, Je tirerai la vie [2] en abondance.
Sache ceci : ton Père te répondra de Son Saint Lieu. A ton côté, Je Suis...

Mon Père ?

Je Suis [3].

Aujourd’hui, Je te donnerai aux nations et Je serai le Bouclier qui t’entourera... Aujourd’hui, tu M’as couronné de gloire. La tyrannie et l’injustice ont entouré le sang innocent et Mon Cœur était prêt à te retirer de la tyrannie. Comment puis-Je rester silencieux lorsque Je vois tes oppresseurs se tapir pour te tendre des embuscades à toi et à ton conseiller ? Comment puis-Je rester silencieux lorsque ce que J’entends est : "comment pouvons-nous les traquer ?" Mais voici la consolation que Je vous offre [4] : cherchez à faire le bien,persévérez[5]dans la justice, Je suis avec vous... Restez fidèles, les temps sont si mauvais. Je ne voudrais pas dire un jour : "voyez, voilà Ma fille, elle gît toute seule sur le sol, sans personne pour la relever".

J’ai rempli tes [6] narines de Ma Force, et J’ai allumé en toi une flamme pour que tu maintiennes la justice. Tout ce que tu fais, fais-le dans un esprit de douceur [7] ; même si ton témoignage n’est pas accepté, sois en paix. Ne regarde ni à ta gauche ni à ta droite. Beaucoup se lèveront [8] en déclarant qu’ils sont envoyés par Moi. Ne te fais plus attraper par eux... N’aie pas peur, il ne te sera pas fait honte...

Quant à toi, Ma fille, Je te réconforterai ainsi que tous ceux qui se fient à Moi. Les temps sont mauvais, mais souviens-toi, ton Créateur Se penche tendrement sur vous tous. Oeuvre en paix en Mon Nom. Orne Mon Nom de ton amour et continue à planter des vignes dans les terres arides. Je suis ton Père, laisse-Moi être ta consolation en te souvenant que Mon Amour pour vous ne vous quittera jamais.

Et toi [9] qui dis : "je proteste contre une telle injustice : il n’y a pas de réponse ; alors que j’appelle contre cette injustice, le jugement n’est jamais donné ; ils m’ont dérobé mon honneur..."
Je te dis : "s’ils ont rejeté ce que ta plume implore, sois en paix ; quel plus grand honneur auraient-ils pu te faire ?" A la fin, Mon ami, ne veillerai-Je pas à ce que la Justice soit rendue ? Je te sais vaillant dans la bataille [10] mais laisse-Moi cet honneur. Je suis Seigneur et Mes bénédictions sont les tiennes. Continue à planter dans Ma Maison... Je veillerai à ce que tu continues à rester frais afin que tu portes fruit, en dépit de ton grand âge.

Ma fille, ton consentement par amour pour Moi M’a touché aux larmes... Heureuse es-tu, toi qui es pauvre ; à toi est Mon Royaume. Je suis Roi en toi... A travers cette faiblesse [11], Je briserai le pouvoir des méchants. Je te bénis, Mon enfant.


Message de La Vraie Vie en Dieu du 31 janvier 1996



(1) En anglais : “he has risen”, dans le sens de « Il S’est mis debout »
(2) Les conversions
(3) C’est le Père Eternel qui parle
(4) A nous tous
(5) En anglais : « maintain justice » ; j’ai également entendu « keep up justice »
(6) Cela s’adresse au Père Michael O’Carroll
(7) En anglais : « gentleness » ; j’ai également entendu « firmness »- « fermeté »
(8) De faux prophètes
(9) Le Père Michael O’Carroll
(10) J’ai senti l’humour de Dieu et mon cœur a bondi de joie !
(11) Cf. 2 Co 12,9 : « Ma puissance est à son apogée dans la faiblesse ». La puissance de Dieu demeure sur nous tant que nous sommes faibles

Autres articles de la même Rubrique :