Dimanche, 19 novembre 2017
Contact |  Plan du site |  Recherche
Accueil » F.A.Q. » Les messages condamnent ceux qui s’opposent à leur authenticité
Ceux qui lisent les messages avec sincérité réaliseront que c'est bien Dieu qui leur parle

Tout naturellement peut-être, les critiques de Vassula Rydén s’élèvent fortement à l’encontre d’un message de La Vraie en Dieu du 28 Septembre 2000, qui dit :

« Lorsque vint l’adversité, Je suis venu secourir, mais nul, parmi les officiels de l’Église, n’a vraiment écouté. “Ce n’est qu’une révélation privée ; vous n’avez pas besoin d’y prêter votre oreille” disent-ils. Cacher Ma Voix est un péché mortel. Me passer au crible maintes et maintes fois et Me scruter est un péché odieux à mes yeux.
Votre incrédulité dira-t-elle un jour : “Mais, regarde, nous ne savions pas ; nous ne savions pas que nous offensions Ta Miséricorde ».
En effet, vous avez offensé Ma Miséricorde. Non seulement, avez-vous offensé Ma Miséricorde, mais vous avez permis aux puissances du mal de gagner du terrain et de piller la Maison que Mon Fils a achetée avec Son Précieux Sang, à cause de votre incrédulité. Et combien ! Avec quelle ingéniosité vous contournez Mes Paroles afin de justifier votre incrédulité !
 »

Ils soutiennent que Dieu ne condamne pas ceux qui honnêtement et sincèrement doutent de l’authenticité des messages de La Vraie Vie en Dieu. La clé, pour comprendre le message de La Vraie en Dieu du 28 Septembre 2000, est, peut-être, le message de La Vraie en Dieu du 23 Décembre 1987, où Jésus dit :
«  s’ils sont sincères...ils écouteront ».

Ceux qui s’approchent des messages avec sincérité, avec un esprit ouvert et l’honnête désir d’écouter Dieu, se rendront compte, si c’est bien Dieu qui leur parle, que Dieu leur parle à travers les messages de La Vraie Vie en Dieu.

Après tout, comme nous l’avons dit au début de ce site web, la seule explication rationnelle de l’origine des messages de La Vraie Vie en Dieu, est qu’ils viennent de Dieu.

Mais trop souvent, les gens abordent les messages dans un esprit négatif, voulant se prouver à eux-mêmes ou prouver à d’autres personnes que les messages ne sont pas authentiques. Ils choisissent parmi les messages - ou les scrutent- pour y trouver, de bric et de broc, de quoi montrer qu’ils sont inauthentiques, et dès qu’ils ont extrait ce dont ils avaient besoin pour établir (à leur propre satisfaction) que les messages ne sont pas authentiques, ils les laissent de côté et n’y reviennent pas. Ils n’ont jamais vraiment lu les messages du début à la fin avec un cœur ouvert.

Il arrive, en effet, que des gens condamnent les messages sans les avoir lus ni vus du tout, mais simplement réagissent, sur la base de rumeurs ou de préjugés qui refusent à Dieu la possibilité de nous parler aujourd’hui par l’intermédiaire de quelqu’un comme Vassula Ryden.

N’est-ce pas un péché ? Prendre ce qui pourrait être l’œuvre de Dieu et juger que ce n’est pas l’œuvre de Dieu en s’appuyant non pas sur une lecture sincère de l’œuvre, faite avec un cœur ouvert, mais parce que l’on a décidé que ce n’était pas l’œuvre de Dieu, et ensuite décourager d’autres personnes de lire cet ouvrage en le leur interdisant ?
Dieu peut-il vraiment porter un jugement favorable sur une telle personne ? Ne va-t-Il pas dire, comme Il l’a fait pour les scribes et les pharisiens :
« Malheur à vous ... hypocrites ! Vous fermez aux hommes le Royaume des Cieux... Vous ne laissez même pas entrer ceux qui le voudraient." (Matthieu 23,13).

Autres articles de la même Rubrique :