Dimanche, 19 novembre 2017
Contact |  Plan du site |  Recherche
Accueil » F.A.Q. » La réaction de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF)
Avant-propos de Mgr Ramón C. Argüelles, Archevêque de Lipa (Philippines)
AVANT-PROPOS

Les favoris de Dieu ne sont pas exempts de controverses. Dans le film UN VIOLON SUR LE TOIT le patriarche Juif, protagoniste de cette belle comédie musicale, face à la persécution contre les Juifs russes, s’adresse à Dieu de manière amusante : "Seigneur, je sais que nous sommes ton peuple favori. Mais ne pourrais-tu pas une fois favoriser un moment un autre peuple ?" Ste Bernadette de Lourdes aurait préféré que ce soit une autre jeune fille qui soit voyante plutôt qu’elle. Bernadette soutenait l’opinion de la Mère Supérieure qui n’a jamais cru l’illettrée Bernadette. Si Dieu et Sa Sainte Mère devaient favoriser quelqu’un, ce serait quelqu’un comme elle [la Mère Supérieure], qui avait vécu toute sa vie dans un cloître dans le dévouement désintéressé et le sacrifice de soi.

Le Nouveau Testament montre Jésus louant le centurion païen et non-Juif qui avait demandé Son aide pour son serviteur malade. Ses paroles : "Seigneur, je ne suis pas digne que Tu entres sous mon toi..." sont devenues une déclaration intemporelle, digne d’être répétée dans la Liturgie Eucharistique. Marie-Madeleine, qui devint l’apôtre des Apôtres, est certainement parmi les plus favorisés de Dieu. Se peut-il que même de nos jours, Dieu utilise une non-Catholique (quoique profondément fidèle au Pape et grande croyante en tout ce que les Catholiques doivent croire, spécialement concernant l’Eucharistie, et même plus profondément attachée à la Sainte Vierge Mère que la plupart des Catholiques) une personne dont le passé matrimonial est mis en question, non bien sûr comme celui de la Samaritaine, autre favorite de Jésus, qu’Il devait voir par tous les moyens sur l’heure de midi près du puits de Jacob ?

Le Cardinal Joseph Ratzinger a montré, comme le Christ, une pareille ouverture d’esprit lorsqu’il a entrepris la révision du cas de Mme Vassula Rydén. Par le Père Prospero Grech, Conseiller de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le bon Cardinal a demandé à Vassula de répondre à cinq questions (voir la lettre datée du 4 avril 2002), pour clarifier les difficultés suggérées dans la Notification de 1995, concernant les écrits de la Vraie Vie en Dieu et sur les activités de Vassula y relatées. Les réponses aideront immensément les Thomas sceptiques qui sont animés néanmoins d’un esprit de paix.

Cela aidera beaucoup de savoir que la Congrégation a envoyé une lettre datée du 7 avril 2003 aux Présidents des Conférences Episcopales, dans laquelle le Cardinal Ratzinger leur demande de lui fournir des informations sur Mme Rydén, et sur l’influence qu’elle pourrait avoir eu sur leurs fidèles dans leurs pays respectifs. De toutes les réponses reçues, cinq pays, y compris malheureusement mon propre pays, les Philippines, répondirent négativement. Le Cardinal Ratzinger a jugé convenable d’informer les évêques de ces pays que la Congrégation avait révisé le cas de Mme Rydén et que les suggestions faites dans la Notification envers les écrits de la Vraie Vie en Dieu et sa situation matrimoniale était clarifiés. Cette dernière communication, datée du 10 juillet 2004, mentionnait lesdits pays à la fin de ladite lettre.

Le Cardinal Ratzinger a demandé au Père Joseph Augustine Di Noia, O.P., Sous-Secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, de fournir à Mme Rydén une copie de cette même lettre pour lui permettre d’informer chacun de l’échange de lettres de clarification. Je suis extrêmement heureux que le Cardinal Ratzinger reflète parfaitement l’attitude du Saint-Père dont la grande obsession et probablement la raison de la vie et de l’énergie qu’il manifeste est l’UNITÉ DE LA CHRETIENTÉ. Un événement très touchant eut lieu au retour du Saint-Père d’une visite en Arménie. Il amena avec lui à la Salle du Synode un présent du Patriarche Orthodoxe d’Arménie, une lampe précieuse avec une supplique pour l’unité de tous les Chrétiens.

Peu importe ce que peut avoir été la vie passée de Mme Rydén, elle est peut être - et est déjà - un instrument de Dieu en nos jours, pour amener à la réalité le rêve de Dieu, le rêve du Saint-Père, le rêve de l’Eglise, qui peut être le plus grand événement des premières années du Troisième Millénaire : l’UNITÉ DE TOUS LES DISCIPLES DU CHRIST ! Les personnes comme Vassula qui souffrent avec le Saint-Père pour l’unité chrétienne ont besoin d’encouragement, de compréhension et de prière. Cela, je le lui accorde volontiers, si c’est simplement s’unir au Saint-Père, au Cardinal Ratzinger et aux nombreuses âmes inconnues qui désirent sincèrement un renouveau du christianisme, un élan renouvelé d’évangélisation, l’unité de tous les frères chrétiens. Puisse Marie nous aider à croître dans la VRAIE VIE EN DIEU.

Archevêque Ramón C. Argüelles
30 septembre 2004
107e année de l’Entrée dans la Vie de la
Patronne de la Mission Universelle
Autres articles de la même Rubrique :
6. Commentaires sur la Notification
7. CDF : contenu du dialogue avec Vassula